Vous êtes ici : Accueil > Généralités > 08. Surveillance par l’exploitant > Formation du personnel
 
Formation du personnel
 

L’exploitant d’une installation classée doit s’assurer de la qualification professionnelle et de la formation suffisante en sécurité de son personnel. Une formation particulière doit être assurée pour le personnel affecté à la conduite ou à la surveillance des installations susceptibles, en cas de dysfonctionnement, de porter atteinte à la sécurité des personnes.

Outre l’aptitude au poste occupé, les différents opérateurs et intervenants sur site, y compris le personnel intérimaire ou sous-traitant, reçoivent une formation sur les risques inhérents des installations, la conduite à tenir en cas d’incident ou d’accident et sur la mise en œuvre des moyens d’intervention.

Des mesures sont prises pour vérifier le niveau de connaissance et assurer son maintien.

Cette formation comporte notamment :

  • toutes les informations utiles sur les produits manipulés et les risques associés,
  • les explications nécessaires pour la bonne compréhension des consignes.

Pour le personnel permanent, cette formation doit également comporter :

  • des exercices périodiques de simulation d’application des consignes de sécurité prévues par l’arrêté d’exploitation,
  • un entraînement régulier au maniement des moyens d’intervention affectés à leur unité,
  • un entraînement périodique à la conduite des unités en situation dégradée vis à vis de la sécurité et à l’intervention sur celles-ci,
  • une sensibilisation sur le comportement humain et les facteurs susceptibles d’altérer les capacités de réactions face au danger.

Dans les établissements SEVESO, la politique de prévention des accidents majeurs ou le Système de Gestion de la Sécurité (SGS) reprennent de manière formelle et factuelle l’ensemble de ces obligations, la formation du personnel et des intervenants extérieurs étant un élément clé incontournable de la politique de sécurité de l’exploitant.

Certaines formations nécessitent de faire appel à des organismes agréés :

  • transport de matières dangereuses par route (arrêté du 1er juin 2001, dit arrêté ADR) ;
  • radioprotection (arrêté du 21 janvier 2002)
  • repérage de l’amiante (arrêté du 2 décembre 2002)