Vous êtes ici : Accueil > Thématiques > Impacts sanitaires > Légionellose
 
Légionellose
 

Qu’est-ce que la légionellose ?

La légionellose est une infection respiratoire provoquée par des bactéries aérobies appelées légionelles qui prolifèrent entre 25 °C et 45 °C.

Les infections qui peuvent être occasionnées par les légionelles sont de deux formes :

  • une infection à caractère bénin appelée fièvre de Pontiac, guérissant sans traitement en 2 à 5 jours. Le diagnostic de la légionellose est rarement porté dans ces cas qui passent généralement inaperçus ;
  • une infection pulmonaire grave, qui se caractérise par une pneumopathie (infection pulmonaire) aiguë entraînant le décès dans un peu plus de 15 % des cas, appelée maladie du légionnaire ou légionellose. Cette maladie est à déclaration obligatoire depuis 1987.
  • Cette maladie n’est pas contagieuse.

Dans ces deux formes, la transmission se fait par inhalation de fines gouttelettes d’eau ou aérosols (taille < 5 µm) contenant des légionelles.

Nombres de cas déclarés selon les années (source INVS, données de la déclaration obligatoire) :

  • 1298 cas en 2012
  • 1262 cas en 2013
  • 1348 cas en 2014
  • 1389 cas en 2015


Les lieux de développement

Les sources de légionelles sont des milieux hydriques. Les légionelles peuvent être présentes dans des eaux froides mais elles prolifèrent dans des eaux chaudes entre 25 et 45°C et particulièrement dans les milieux suivants :

  • les circuits de refroidissement associés aux tours aéroréfrigérantes ;
  • les systèmes d’humidification (humidificateurs d’air, brumisateurs)
  • les circuits d’eau chaude sanitaire (douches).

La source principale de développement des légionelles dans l’eau est le biofilm. Ce film biologique constitue un écosystème complexe dans lequel les légionelles prolifèrent. L’origine du danger provient du transfert des légionelles à partir du biofilm dans l’eau du circuit.

Documentation

Rapport d’étude de recensement des sources potentielles de légionelloses (hors tours aéroréfrigérantes et eaux chaudes sanitaires) pouvant présenter un risque de contamination croisé sur un site industriel. (avril 2007)

Rapport de la mission d’appui sur l’épidémie de légionellose dans le Pas-de-Calais ( juillet 2004).

Étude des moyens mis en oeuvre pour la gestion du risque légionelles chez Noroxo. (juillet 2004)

Plus d’informations sur la légionellose sur le site du Ministère des affaires sociales et de la santé, de l’INVS et de l’ANSES

Informations disponibles sur la gestion du risque lié aux légionelles dans les circuits de refroidissement dans la rubrique "Tours aéroréfrigérantes".